Est-ce vrai, bon et utile ?

Texte à méditer et à intégrer au quotidien

Un jour, pendant qu’il se promenait à l’Acropole, le philosophe grec Socrate rencontra un ami qui lui dit qu’il venait d’apprendre quelque chose sur un de ses élèves. Socrate lui dit que, avant de le partager avec lui, il devait faire le test « des trois filtres ».

 Sculpture d'Athéna, déesse de la sagesse, des arts et de la guerre.

Les trois filtres? lui demanda son ami.

Oui, avant que tu me dises ce que tu as entendu sur mon élève, je voudrais que nous nous asseyions en peu, et faisions le test que j’appelle des trois filtres.

Le premier filtre est celui de la vérité. Est-ce que tu es complètement sûr que ce que tu veux me dire est vrai ?

Euh !!….Non, pas vraiment… je l’ai seulement entendu dire….

Bien, alors tu n’as aucune certitude que si ce que tu veux me dire est la vérité ou un mensonge. Alors, essayons le deuxième filtre, celui de la bonté. Est-ce que ce que tu veux me dire sur mon élève est quelque chose de bon ?

Bon ? Non, pas du tout, au contraire….

Alors, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur mon élève alors que tu n’es pas du tout sûr que cela soit vrai. Son ami baissa la tête, honteux.

Malgré tout cela, continua Socrate, tu peux toujours passer le test, car il existe encore le troisième filtre. Le troisième filtre c’est celui de l’utilité. Est-ce que ce que tu veux me dire de mon élève peut m’être utile pour quelque chose ?

Non, je ne pense pas que cela te sera utile.

Alors, si ce que tu veux me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, pourquoi faudrait-il que je l’entende ?

Son ami parti honteux en apprenant une bonne leçon….

(Les trois filtres de Socrate)

Joyeux rayon de soleil sur un arbre en fleurs roses.

« Donne tes mains pour servir et ton cœur pour aimer »
(Mère Teresa)

« Celui qui perçoit la musique de l’âme, joue bien son rôle dans la vie »
« La joie est éternelle, elle ne mourra jamais; la peine est illusoire, elle ne vivra jamais »
(Swami Sivananda)

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux ».
( Saint-Exupéry)

« Plus le sage donne aux autres, plus il a pour lui-même ».
( Lao-tseu)